Le LYSARC,
partenaire académique
de la recherche clinique
sur le lymphome

Les Lymphomes

Les lymphomes sont un groupe cliniquement, morphologiquement et biologiquement très hétérogène de tumeurs du système lymphatique. Plusieurs dizaines de types de lymphome sont répertoriées par l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette classification repose sur le type de cellules lymphoïdes (B ou T), ainsi que sur les caractéristiques phénotypiques, moléculaires et cytogénétiques de la tumeur. De l’ordre de 90% des lymphomes diagnostiqués sont des lymphomes non hodgkiniens (LNH), le reste étant des lymphomes de Hodgkin (LH).

les lymphomesLe lymphome, premier cancer du sang

Ensemble, les lymphomes sont le 6ème cancer mondial en terme d’incidence, avec près de 70.000 et 80.000 nouveaux cas chaque année, respectivement en Europe et aux USA. L’incidence augmente notablement après l’âge de 65 ans et a doublé depuis les années 70.

« Le lymphome » est aussi l’hémopathie maligne la plus répandue dans les pays industrialisés. Elle représente plus de 3% des cas de cancer et on estime à 2 millions le nombre de personnes atteintes ou en rémission de lymphome dans le monde.

Malgré les progrès apportés par l’immunothérapie (son utilisation combinée à la chimiothérapie permet de guérir de 50 à 60% des patients), le lymphome reste une maladie dévastatrice, avec d’importants besoins médicaux. Annuellement, près de 110.000 patients décèdent d’un LNH et 30.000 d’un LH (données 2008).

De ce fait, le lymphome est le cancer dans lequel le plus de recherches cliniques sont menées à l’heure actuelle (source : Bionest Partners). En janvier 2013, 310 médicaments étaient en développement dans le lymphome, dont 26 en phase de développement avancé -phase III et pré-enregistrement- (source : Bioseeker Group). Les lymphomes sont aussi un des champs de l’oncologie dans lequel l’évolution vers une médecine personnalisée est la plus marquée et la recherche de biomarqueurs biologiques, génétiques et d’imagerie la plus active, faisant appel à des ressources scientifiques de plus en plus spécialisées et à des équipes multidisciplinaires.